L’extinction (décommissionnement) du réseau cuivre

50 ans après sa construction, le réseau cuivre qui a servi de support pour le téléphone puis l’adsl, s’apprête à être fermé au profit de la fibre optique.                                                                                   Un chantier industriel lourd et inédit, qui se déroulera progressivement jusqu’à 2030 et qui se prépare dès à présent.

En quoi consiste l’extinction du cuivre ?

L’extinction du réseau cuivre signifie l’abandon de la technologie ADSL / VDSL au profit du réseau fibre optique. Le démantèlement du réseau cuivre va permettre d’économiser sur l’entretien des millions de kilomètres de câbles, mais aussi sur la consommation d’énergie de cette technologie jusqu’à présent trois fois supérieur à celle du réseau fibre. (0.5 watts par ligne de fibre optique tandis que le réseau cuivre ADSL consomme en moyenne 1.8 watts par ligne. Source : ARCEP)

La fermeture du réseau cuivre se compose en 2 phases : 


 – Une phase de transition (2020-2025), qui a pour objectif de préparer la fermeture industrielle   du réseau cuivre.

 – Une phase de fermeture massive (2026 à 2030), qui a pour objectif de fermer techniquement   l’intégralité du réseau cuivre d’ici fin 2030.

Pour une zone, le calendrier d’extinction est le suivant :

1. La fermeture commerciale, qui consiste à arrêter la commercialisation des nouvelles offres sur le réseau cuivre au niveau d’une zone donnée. (Délais de prévenance réglementaire à respecter de 36 mois)

2. L’accompagnement et la migration des clients vers la fibre ou d’autres technologies alternatives par les opérateurs commerciaux.

3. La fermeture technique, qui consiste à arrêter tous les services du cuivre au niveau d’une zone donnée. (Délais de prévenance réglementaire à respecter de 36 mois)

4. La dépose d’une partie des équipement et du réseau.

 

L’expérimentation « Lot 1 » concernant 62 communes du Nord et 1 commune pour le Pas-de-Calais sur 162 en France. (Les communes concernées